e-liquides et cigarette électronique

Les e-liquides

Achetez un kit de cigarette électronique

La cigarette électronique ou vaporisateur personnel n’étant pas reconnus comme une aide au sevrage tabagique, les produits en vente sur ce site ne peuvent être considérés comme constituant une aide pour cesser de fumer.

Composition des e-liquides

Le propylène glycol

Il restitue parfaitement l’arôme contenu dans le e-liquide et crée de la vapeur. Il a également la particularité de provoquer une sensation agréable dans la gorge identique à celle provoquée par l’inhalation de la fumée d’une cigarette traditionnelle.

Cette substance se présente sous la forme d’un liquide incolore, légèrement visqueux et pratiquement inodore. C’est une substance stable dans les conditions normales de température et de pression.

Notre organisme peut entrer en contact avec le propylène glycol par voie cutanée, digestive et maintenant par inhalation et le transformer en lactate ou l’éliminer par les urines.

Plusieurs études ont montré que le propylène glycol ingéré par voie orale, cutanée et sous-cutanée par des souris ou des rats n’était pas cancérigène, qu’il n’agissait ni sur la fertilité ni sur le développement des animaux. Il est réputé peu toxique chez l’homme, une étude a montré que l’inhalation d’un aérosol contenant 10 % du produit pendant 1 heure ne provoquait aucun effet sur les sujets exposés.

Toutefois, à forte dose, il a été responsable d’irritations oculaires et respiratoires. Et, il s’est révélé toxique à forte dose. Dans certaines conditions, lors d’une exposition prolongée il a provoqué une acidose chez l’Homme. (fiche Demeter INRS, institut national de recherche et de sécurité, mars 2010).

Le propylène glycol est utilisé dans de nombreux produits car il permet :

  • De relier et stabiliser des fluides insolubles ; autrement dit, il réunit des substances actives qui normalement ne se mélangent pas pour en faire un produit homogène et stable (crème de visage, parfum, sauces alimentaires…).
  • D’attirer l’eau et l’humidité (empêchant l’apparition de moisissures par exemple).
  • De réduire le point de congélation (dans les anti-gel).
  • De transporter d’autres substances (il permet à la substance active d’arriver là où elle est censée agir).

C’est pour ces différentes qualités que l’on peut retrouver le propylène glycol dans :

  • L’industrie alimentaire.
  • L’industrie pharmaceutique.
  • Les cosmétiques.
  • Les produits d’hygiène corporelle.
  • Les antigels, liquides de freins, liquides réfrigérants…
  • Les produits de nettoyage, détergents.

Le propylène glycol est présent dans notre environnement quotidien depuis des années et il est prouvé que sa toxicité est très peu élevée sauf en cas d’exposition prolongée. Cependant aucune étude n’a été faite sur les effets d’une inhalation à chaud (+ de 60°) prolongée du propylène glycol sur l’organisme. C’est essentiellement pour cette raison que la polémique sur la toxicité de l’e-cigarette est née. Il est dans tous les cas recommandé d’inhaler cette substance avec modération comme la plupart des substances chimiques de notre quotidien.

Cette substance est également à proscrire en cas d’allaitement et de grossesse.

La glycérine végétale

Elle crée principalement de la vapeur. A forte concentration, elle peut dénaturer l’arôme par son goût sucré.

La glycérine végétale est appelé également Glycérol.

Elle se présente sous forme d’un liquide visqueux, inodore, incolore.

Cette substance 100% naturelle, peut être obtenue par 2 processus principaux :

  • La saponification : production de savon et de glycérine végétale grâce à la réaction de corps gras avec de la soude.
  • La production de biodiesel à partir de l’oléagineux comme le colza. Elle produite par réaction entre l’huile végétale et le méthanol.

A ce jour, la glycérine végétale n’a pas d’effets majeurs connus et n’est pas considérée comme toxique.

Cette substance est toutefois à éviter chez la femme enceinte et peut à fortes doses provoquer des diarrhées, une sensation de soif, de l’hyperglycémie…

Elle permet :

  • De transporter d’autres substances (permet à la substance active d’arriver là où elle est censée agir).
  • D’épaissir des textures.
  • D’attirer l’eau et l’humidité.

Elle est fréquemment présente dans :

  • L’industrie alimentaire (comme émulsifiant).
  • L’industrie pharmaceutique (en tant qu’hydratant et lubrifiant).
  • Les cosmétiques (crèmes hydratantes).
  • Les produits d’hygiène corporelle (dentifrices, savons…).
  • Le vin (produit de la fermentation de la moût).

La glycérine végétale peut toutefois se transformer en molécule toxique (acroléine) si elle est mélangée à de l’alcool et chauffée à plus de 250 degrés.

Les cigarettes électroniques vendues actuellement dépassent rarement les 100°c mais il existe encore quelques modèles pouvant atteindre les 300°C. Il faut donc respecter des pauses entre les bouffées pour éviter la surchauffe (goût de cramé et atomiseur très chaud).

Les Arômes alimentaires

Ils servent à procurer le goût de tabac du e-liquide. Aujourd’hui de nombreux autres arômes sont proposés sur le marché (fruits, menthol…). Ces arômes sont parfaitement inoffensifs car vous les rencontrés au quotidien dans des produits alimentaires.

e-liquide pour cigarette électronique

Ces arômes doivent être garantis sans diacétyle. Cet arôme artificiel de beurre peut provoquer si il est inhalé à fortes doses, de graves maladies des bronches.

Les arômes de tabac ne pourront toutefois pas remplacer la saveur d’une cigarette traditionnelle.

L’eau et l’alcool

Ils permettent de fluidifier les mélanges.

La Nicotine

Différents taux existent pour permettre au vapoteur d’avoir les mêmes effets que procure une cigarette traditionnelle.

Les différents taux de nicotine dans les e-liquides : 0 mg/6mg/9mg/11mg/16mg/18mg.

La nicotine provoque également un effet spécifique dans la gorge propre à l’inhalation de la fumée de cigarette traditionnelle. Cette sensation agréable est restituée au vapoteur selon le taux de nicotine choisi. IL est important pour un gros fumeur qui substitue sa cigarette traditionnelle par une e-cigarette de choisir un taux de nicotine adéquat. Il est préférable de commencer avec de forts taux et de diminuer progressivement pour ne pas sentir de manque.

Exemple de choix du taux de nicotine :

Si vous fumiez des cigarettes traditionnelles avec un taux de nicotine de 0.8 mg (mention notée sur votre paquet de cigarette). Cela correspond au taux de nicotine théorique pour une cigarette. Multipliez ce taux par le nombre de cigarettes contenues dans votre paquet.

Si vous avez un paquet de 20 cela fait donc 20×0.8 = 16 mg.

Il sera donc préférable de choisir dans un premier temps un E-liquide contenant entre 16 mg et 19 mg de nicotine afin de ne pas avoir d’effets de manque.

Notez que la nicotine est reconnue comme nocive pour la santé si elle est consommée à haute doses.

La nicotine est un produit interdit aux : femmes enceintes ou allaitant, aux mineurs de moins de 18 ans, aux personnes ayant des risques cardio-vasculaires, souffrant d’hypertension ou d’ashmes. Tenir hors de portée des enfants. Ne surtout pas avaler le e-liquide.

Le e-liquides sont ils dangereux ?

Tous les composants sont inoffensifs pour la santé lorsqu’ils sont ingérés à froid, à température ambiante ou chauffés. Seule la nicotine est un composant dangereux pour la santé si elle est inhalée ou ingérée à fortes doses.

La polémique actuelle concerne essentiellement le propylène glycol et la glycérine végétale. En effet aucune étude scientifique n’a été réalisée pour montrer les effets de ces composants lorsqu’ils sont inhalés sous forme de vapeur. Ces composants ne présentent néanmoins aucun danger lorsqu’ils sont ingérés.

La peur vient également de la glycérine végétale qui peut si elle est chauffée à très haute température (150°), générer des substances toxiques. Pour créer une vapeur, la glycérine végétale des e-liquides est chauffée entre 60° et 70 ° par les atomiseurs des cigarettes électroniques. La température de chauffe des e-cigarettes est loin de la température ou la glycérine végétale devient nocive. Ce composant fabriqué à partir d’huiles de plantes est parfaitement absorbé et éliminé par l’organisme.

Cependant il est conseillé d’espacer les bouffées pour ne pas chauffer de façon trop importante votre e-liquide. La conséquence est une sensation de brûlé lors de l’inhalation et un cartomiseur très chaud. Si c’est le cas laissez refroidir votre cartomiseur quelques minutes avant de vapoter à nouveau. La température de chauffe idéale est comprise entre 60° et 100°. Les cartomiseurs sont conçus pour pour atteindre ces températures aux bout de 2 à 3 secondes. Mais une activation trop longue et répétée de façon trop rapide peut faire monter la température à plus de 200°. A ces températures votre E-liquide se détériore et peut créer des molécules toxiques.

Dans un soucis de prévention et de plaisir, il est donc important de respecter un délais entre chaque inhalation (5 secondes au moins) et de ne pas prolonger plus de 5 secondes la durée d’une bouffée.

Aucuns incidents ou effets secondaires d’utilisateurs n’ont été constatés depuis la mise sur le marché des e-liquides il y a plus de 10 ans maintenant.

Le propylène glycol est utilisé par exemple en alimentaire comme émulsifiant dans les sauces mais également dans les machines de spectacles afin de créer des brumes artificielles.

En résumé il est de toute façon beaucoup moins dangereux de vapoter une cigarette électronique que de fumer une cigarette traditionnelle.

Outre, le goudron et le monoxyde de carbone, la fumée de cigarette traditionnelle contient environ 70 substances susceptibles de provoquer des maladies. On retrouve par exemple la présence d’arsenic, de Benzène, de Plomb, de Cadium, d’Ammoniac…

Comment bien choisir sa marque de e-liquide ?

Il existe sur le marché de nombreuses marques et il est difficile aujourd’hui de s’y retrouver.

Les e-liquides fabriqués en chine ont des normes de fabrication et de contrôle beaucoup moins rigoureux que les e-liquides fabriqués en Europe, aux Etats-Unis et en France. Il est donc préférable de choisir des e-liquides autres que ceux provenant de Chine pour plus de sureté. Malheureusement de nombreux revendeurs n’indiquent pas la provenance de leurs e-recharges.

Quelle consommation moyenne de E-liquides ?

Votre consommation d’e-liquide dépend de plusieurs paramètres qui font variés les estimations mais on peut néanmoins dire que pour un fumeur qui consommait 1 paquet par jour, une fiole de 10 ml de e-liquide durera entre 5 à 6 jours environ.

Gardez en mémoire que 2 gouttes de e-liquides équivalent à peu près à la consommation d’une cigarette classique. Une fiole de 10 ml contient environ 240 gouttes ce qui correspond à environ 120 cigarettes soit 6 paquets de cigarettes classiques.

Votre dépense en e-liquide est 6 fois moins élevée que si vous achetiez des paquets de cigarettes classiques. L’économie réalisée est donc très importante.

Achetez un kit de cigarette électronique